: 3 min

Safran Data Systems : lauréat de la journée de pitch NITEC Connect de l'OTAN pour l'amélioration de la surveillance de l’espace

Le 17 juin 2021, après une sélection rigoureuse de 6 sociétés, Safran Data Systems a été déclaré vainqueur de la finale de la session NITEC Pitch par un jury composé d'officiels de l'OTAN. Au-delà de la simple présentation des capteurs WeTrack déjà déployés dans le monde entier et fonctionnant 365 jours par an, Thierry Balanche, directeur commercial, a souligné le "double gain rapide" que représente l'utilisation de la technologie radiofréquence (RF) pour la connaissance du domaine spatial. Cette même technologie permet également aux organisations de défense de mener des activités de renseignement sur les communications par satellite, telles que la géolocalisation des interférences et la surveillance de l'évolution du spectre, complétant ainsi la connaissance de la situation spatiale fournie par WeTrack.

salle_de_controle3.jpg

Si la surveillance de l'espace se limite souvent à obtenir une vue précise et actualisée des positions orbitales des satellites et des débris, la congestion et la contestation dans l'espace se situent également dans le domaine immatériel : le spectre radiofréquence. Les attaques peuvent prendre la forme d'un brouillage des signaux ou d'une intrusion dans les réseaux VSAT, tandis que l'anticipation des menaces peut se faire par la cartographie des stations au sol, et il existe de nombreux autres cas d'application... L'étude et la compréhension du spectre ne fournissent pas seulement un outil unique pour suivre avec précision les positions des satellites, mais complètent également l'image globale de la façon dont il se connecte à la Terre.

terre_plexus2.jpg

Après une présentation de 10 minutes, Thierry Balanche a abordé une session de questions-réponses. La technologie radiofréquence (RF) utilise des capteurs entièrement passifs capables de détecter les signaux de communication provenant des satellites et du sol, sans avoir besoin de les comprendre. WeTrack (un réseau terrestre de capteurs RF détenu et exploité par Safran Data Systems) est déjà utilisé par les principales nations spatiales et leur commandement de l'espace, en complément d'autres capteurs traditionnels (télescopes optiques, radars au sol, etc.), et recueille des années de données sur le suivi des satellites et leurs manoeuvres, rafraîchies en quasi temps réel. Cette technologie fonctionne sur tout signal émis par le satellite. Certains de ces signaux proviennent du sol et sont relayés par les satellites : sur ces signaux, les capteurs RF au sol peuvent également déterminer leur point d'origine sur Terre après des calculs mathématiques et géométriques complexes basés sur l'analyse des variations de signaux de très faible puissance.

interfaces_satelites_02.jpg

L'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique Nord) a également des intérêts dans la connaissance du domaine spatial, avec la nécessité de protéger son espace et d'acquérir une connaissance complète de ce qui se trouve au-dessus de nous et à quelles fins. L'OTAN abrite le Centre spatial de l'OTAN au sein du Commandement aérien allié de l'OTAN à Ramstein, en Allemagne, et ouvrira bientôt un Centre d'excellence du domaine spatial à Toulouse, en France. En choisissant Safran Data Systems comme lauréat de la journée de présentation, l'OTAN crée un canal de discussion privilégié  avec Safran Data Systems pour ouvrir la voie à la définition de l'avenir de la sensibilisation au domaine spatial au sein de l'OTAN.

wave_we_track_03.png

Pour en savoir plus : https://www.ncia.nato.int/about-us/newsroom/agency-concludes-industry-conference-by-announcing-nato-space-pitch-day-winner.html

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer