: 3 min

Large Synoptic Survey Telescope (LSST) : Safran Reosc réalise le traitement optique antireflet de la plus grande lentille de précision au monde

Leader mondial des optiques de haute performance, Safran Reosc, filiale de Safran Electronics & Defense, vient d’achever avec succès le traitement antireflet des trois lentilles du correcteur de champ du LSST, le télescope le plus puissant au monde. La plus grande d’entre elles, d’une dimension inédite, a nécessité un véritable exploit technique.
C'est une première mondiale ! Les équipes du laboratoire Couches minces de Safran Reosc ont réalisé fin novembre 2018 le traitement antireflet de la plus grande lentille optique au monde, celle du LSST. Ce télescope de forte puissance sera installé à partir de 2022 sur une montagne nord-chilienne, d'où il photographiera la totalité du ciel plusieurs fois par semaine, fournissant ainsi un relevé de l'univers en 3D à haute cadence et d'une précision inégalée.

Un travail d'orfèvre

Pour obtenir une qualité d'image parfaite sur l'énorme plan focal du LSST, ce correcteur du LSST est constitué de trois lentilles, dont une d'1,57 m de diamètre, la plus grande jamais produite. Une fois les lentilles fabriquées et polies, leur traitement antireflet a été confié à Safran Reosc. Il a représenté un défi à de multiples égards, et notamment en termes de moyens puisque la cuve sous vide utilisée – unique en Europe – accueille habituellement des composants optiques n'excédant pas 1,10 m de diamètre. Un travail de préparation de plusieurs mois a été mené par l'équipe Couches Minces de Safran Reosc afin de valider l'outillage permettant de déplacer et de maintenir la lentille, d'ajuster tous les paramètres du procédé et de répéter chacune des opérations avant de démarrer les travaux.
Le traitement antireflet est en effet une opération très délicate, consistant à déposer plusieurs couches de matériaux vitreux aux propriétés optiques spécifiques, chacune ne dépassant pas quelques centaines de nanomètres d'épaisseur (soit 1000 fois moins que l'épaisseur d'un cheveu). Ce dépôt doit être effectué sous vide, à haute température et de façon uniforme le long de la courbure des surfaces, le tout dans des conditions de propreté quasi chirurgicales. En raison de la dimension et du poids de la lentille (200 kg), deux jours ont été nécessaires pour la porter à la température requise et deux jours également pour la laisser refroidir.
 
L1 LSST

 

Un savoir-faire hors pair

Pour accomplir ces prouesses, les spécialistes de Safran Reosc ont mobilisé les compétences mises en oeuvre sur des projets similaires comme le traitement réfléchissant des grands miroirs de plusieurs satellites européens – Gaia, l'arpenteur de l'espace, Aeolus, le lidar vent récemment lancé, Euclid, le chasseur de matière noire (encore en construction) – mais aussi des lentilles du correcteur de champ du CFHT (Canada-France-Hawaii Telescope) ou encore de plusieurs programmes de défense. Mais aucune de ces réalisations n'avait encore égalé l'exploit effectué sur le LSST.
Fruit de l'audace, de la rigueur, du professionnalisme et de l'expertise des équipes de Safran Reosc, cette réussite n'est pas uniquement une référence de plus au palmarès des prouesses et innovations qui ont marqué l'histoire de la société depuis plus de 80 ans. Elle a aussi permis de consolider un savoir-faire mondialement reconnu pour de futurs projets dans les domaines de l'astronomie, du spatial, des lasers ou de la défense.
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer